8 − deux =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

18 − 12 =


Casabarata 2.0, la théorie de l’évolution, un PFE à l’ESA par Adil Abadi et Hamza Benbella

Le projet traite la problématique des marchés dans les villes et l’urbanisation qu’ils génèrent dans celle-ci. Casabarata le bazar de l’informel ,Casabarata le tremplin social, Casabarata le symbole de l’espoir est un haut lieux de la vie Tangéroise. L’appellation « marché » n’est pas tout à fait adéquate, marché au puces non plus, ni même celle de bazar; c’est un peu tout cela à la fois et rien de cela. « Joutiya » est le plus adapté. Casabarata c’est le bazar de l’informel, l’endroit où il faut se rendre pour faire les bonnes affaires, pour chiner, pour tomber sur des pièces rares ou tout simplement pour survivre et s’acheter des produits alimentaires , à des prix imbattables défiant toute concurrence. Casabarata est donc l’écrin d’une cohésion et d’une mixité sociale hors du commun, où le riche s’achète son iphone, et le pauvre à ses côtés nourrit sa famille.

Lieu Casabarata, Tanger, Maroc Architecte Abadi Adil, Benbella Hamza Diplôme ESA Année Mars 2013

DVD piratés, friperie, outillage divers, Electronique/Electroménager, alimentation de contrebande, matériel de construction … c’est un méli-mélo, qui constitue une véritable rupture avec la ville dans son tissu urbain, où se jonchent formel et informel, ordre et désordre, anarchie et contrôle… tout y passe ! Avec le boom immobilier, Tanger connait depuis plus de 10 ans le plus fort exode rural du Maroc, et ses bidonvilles ne cessent de se développer. C’est une population pauvre et démunie qui arrive en ville, avec des rêves pleins la tête, et la Joutiya est leur terrain de prédilection … plus , leur espoir. Mais Casabarata arrive à la limite de son étalement horizontal, s’arrêtera t-elle pour autant de s’étendre ? Rien de bien sûr. Le projet démarre sur l’hypothèse que dans un futur proche, par nécessité et non par choix, le cycle de résilience de la joutiya ( qui commence par un vendeur d’étale et finit par sa sédentarisation ) trouvera une issue et une réponse dans la verticalité.


Vidéo : « Casabarata 2.0, la théorie de l’évolution »


L’idée est de profiter de la forte fréquentation de Casabarata, et d’y injecter des programmes culturels qui seront les catalyseurs d’une future verticalité, en réinterprétant la notion de rue commerçante à la verticale. Multi-centralité et multifonctionnalité sont aux centre du projet, avec des commerces diversifiés, des logements, et un espace dédié à l’exposition d’un art naissant au Maroc qui prend une grande envergure, et qui prend tout son sens à Casabarata; le pop art / street art.  » La rue est le plus grand défilé au monde  » -Joseph Ouechen, artiste marocain issu des bidon-villes de Casa, reconnu à l’échelle internationale- Enfin, le projet qui est de l’ordre de la mégastructure, se veut comme un signal d’appel dans la ville, comme une tentative de formalisation de l’informel, comme un espoir pour une population mise à l’écart, écrasée par ‘l’économie de marché’.

Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution Casabarata 2.0 – La théorie de l’évolution