Votre mot de passe vous sera envoyé.


Une vision de l’Eco-tourisme marocain par Fadi Masoud et Matthew Spremulli

La ville de Merzouga, située au sud du Maroc, est le foyer des dunes de sable les plus impressionnantes du désert du Sahara. Peu de temps après l’établissement de la ville, les touristes ont commencé à affluer vers le premier hôtel de Merzouga, et le tourisme de masse, avec tous ses inconvénients, a commencé à transformer le visage de la région. Hôtels, resorts, ont été construits sur des plaines inondables et l’utilisation d’eau non durable de piscines, et d’intenses activités motorisés sur les dunes ont commencés à contester à la fois l’intégralité écologique de la région et le caractère du site lui-même. Avec un programme de conception durable fourni par la Design Ecological Tourism Research Platform, un studio à Daniels School of Architecture, et l’Université de Toronto ont été sollicité pour ré-interpréter de façon créative les activités jugées «non durable» dans ce territoire.

Architectes Fadi Masoud, Matthew Spremulli Programme Eco-tourism Logde, Golf Supervision Aziza Chaouni – Ecological Tourism Research Platform, Daniels School of Architecture, Université de Toronto, Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) Localisation Merzouga, Maroc

En réponse, les étudiants Fadi Masoud et Matthew Spremulli ont travaillés avec des consultants établis (Moha Errich, Neil Crafter et Scott Covell) pour ré-imaginer une nouvelle occupation touristique responsable dans un environnement climatique extrême. Ce qui a été développé est un eco-lodge avec un « zero-water » golf, baptisé The Dam Lodge. L’initiative du projet est parrainé par le Ministère marocain du Tourisme.

La nécessité de reconstruire un barrage endommagé de Oud Ziz dans le Sahara marocain est une opportunité de coupler cette infrastructure avec une approche économiquement productive et écologiquement performante de l’espace investi. Le nouveau barrage et le golf aura pour vocation de ressusciter l’eau dans un processus intelligent de recyclage pour enfin la stocker tout en protégeant un habitat fragile et unique, plutôt que seulement la contenir et la consommer. La structure serait construite en adoptant des techniques de traditions locales de briques d’adobe ainsi qu’une utilisation de nouvelles technologies afin de maximiser les paramètres climatiques.

Ces zones humides créent des dynamiques dans l’écosystème. Une faune migratoire sauvage vient ici puiser dans les eaux souterraines. Cependant, il y a une perte incontrôlée de l’eau qui pourrait être utilisée pour l’irrigation et un usage domestique. Le projet crée un système de contrôle des inondations basées sur les niveaux d’eau dans les réservoirs et les zones humides grâce au recyclage des eaux grises.

La flexibilité et la multiplicité des programmes de flux permettent au site du barrage d’établir un éco-lodge en milieu humide dans une réserve naturelle tout en exploitant une zone de golf intrinsèque au paysage sans aucune consommation d’eau. Ce projet se présente comme une structure monumentale et emblématique, contextuellement appropriée et écologiquement sensible. Une occupation constante signifie des moyens continus de surveillance, et devient alors une condition rentable pour des infrastructures sous-utilisées dans le désert.

Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox Desert ParadoxDesert Paradox

Sources : www.adams-masoud.com
www.designingecologicaltourism.com