Votre mot de passe vous sera envoyé.


La feuille de route d’Ikram Kabbaj

Dans le cadre de la célébration du 20ème anniversaire des Autoroutes Du Maroc, cette œuvre signée Ikram Kabbaj a été érigée sur la rocade de Casablanca allant à l’Aéroport Mohammed V. La complexité de son exécution a nécessité la collaboration de l’architecte Youssef Hajhouj afin d’assurer la faisabilité technique de l’œuvre esquissée par l’artiste. La tige, les ailettes et les veines de cette sculpture constituent la symbolique du réseau des autoroutes. Le choix du matériau, acier, réfère à la modernité.
« Au niveau esthétique, notre défi consistait à concevoir une oeuvre monumentale mais légère, imposante et discrète. On l’a voulue dynamique, changeante, présentant plusieurs facettes et inspirant diverses appréciations. » Explique Ikram Kabbaj.
Avec ses 17 mètres de hauteur et 7 mètres de large, l’objet pèse près de 100 tonnes. L’étude conceptuelle a nécessité 500 heures et la fabrication a requis 5 000 heures de travail. Une belle initiative pour la promotion de l’art sur nos autoroutes.

Lieu Rocade Casablanca/ Aéroport Med V Sculptrice Ikram Kabbaj Architecte Youssef Hajhouj Photographe Rachidi Lotfi Réalisation Intertridim Dimensions Hauteur :17m Largeur :7m Profondeur : 2.40m Année 2014

Ikram Kabbaj
Artiste sculpteur, Ikram Kabbaj est née en 1960 à Casablanca. De 1978 à 1987, elle reçoit une formation académique qui la mena de l’École des Beaux-Arts de Casablanca, à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Vivant et travaillant au Maroc, Ikram Kabbaj explore, depuis 1989, les matières et les formes qu’elle donne à voir dans diverses expositions, au Maroc et à l’étranger et lors de ses participations aux symposiums de sculpture et biennales. Militant pour l’intégration de la sculpture dans les espaces publics, Ikram Kabbaj a pris son bâton de pélerin, et ne cesse de faire partager ses convictions aux décideurs en matière d’Art, d’urbanisme, d’environnement et de développement des villes et provinces du Royaume, avec des retombées inespérées, actualisées par l’organisation des 1er, 2ème, 3ème et 4ème Symposiums Internationaux de Sculptures, respectivement à El Jadida (2000), à Tanger (2001), à Fès (2002), à Essaouira (2003), avec quatre parcs de 34 sculptures de plein air.

Un engagement citoyen
Le «Prix ADM pour les arts plastiques», créé à l’occasion des 20 ans de la société, est un témoignage de l’intérêt d’ADM pour le monde de la culture et pour la promotion des activités artistiques nationales. La société aspire ainsi à faire vivre ses valeurs d’engagement et de solidarité à travers une dimension artistique forte. La création de ce Prix se veut également le témoignage de l’engagement citoyen d’ADM. Le souci d’animer les autoroutes et d’en faire la vitrine de l’art national n’est pas non plus absent de ses motivations. Par le lancement du concours «Prix ADM pour les arts plastiques», la Société nationale des Autoroutes du Maroc a initié, pour la première fois, la pratique de l’art monumental dans la ville.
Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj Feuille de route – Ikram Kabbaj