Votre mot de passe vous sera envoyé.


Kaalam, la découverte de la calligraphie lumineuse par l’artiste Julien Breton.

Julien Breton, originaire de Nantes, débute la calligraphie en 2001. Autodidacte, il est influencé par la Calligraphie arabe et le Graffiti. A partir de 2004, il devellope un alphabet latin original inspiré de l’esthétique arabe lui permettant de créer des calligraphies inspirées par la rencontre entre l’Occident et le Moyen-Orient. A travers ce mélange, il cherche à fabriquer un pont entre ces 2 cultures. Il crée chaque calligraphie avec le desire de transcender le sens même de la phrase, de lui donner une énergie propre, un esthétisme singulier afin de créer un style original se détachant de la calligraphie traditionnelle et des codes de lisibilté.


Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy
Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy Kaalam - Light CalligraphyKaalam – Light Calligraphy


La possibilité «d’écrire dans l’espace», de travailler la calligraphie en accord avec la perspective du décor de fond, ses couleurs et son histoire lui donne envie d’explorer cette nouvelle forme d’expression picturale. L’encre devient lumière, la papier devient photographie, la calligraphie devient chorégraphie. Chaque paysage ou architecture est un pretexte à les illustrer, à jouer avec eux afin d’immortaliser cette rencontre entre écriture et photographie. Depuis 2009, il expérimente avec les Digital Slaves, un nouveau procédé de création basé sur un système de calligraphie virtuelle avec un affichage en temps réel pendant qu’il devellope les performances de light-graff avec une performance individuel mais aussi avec la Compagnie de Danse Cortex avec qui il joue dans le spectacle «Identité». En 2011, il remporte un prix aux International Urban-Arts Awards et 2 awards de bronze lors du Dubaï Lynx International avec l’agence JWT Riyadh d’Arabie Saoudite pour la campagne de communication «It’s our game».

La découverte de la calligraphie lumineuse a été pour moi une révélation. Toutes les photographies présentées sur mon site ont été réalisées sans l’apport de retouches informatiques. Le principe est simple : L’appareil photo, posé sur un pied, prend une photographie en « pause longue ». Ce qui veut dire que la photographie peut durer de 30 secondes à plusieurs dizaines de minutes en fonction de la luminosité du lieu choisi. C’est le même principe utilisé par les photographes pour photographier les trainées des phares de voitures sur le périphérique par exemple. Pendant ce long temps de pause, je construis des calligraphies à l’aide de lampes de différentes formes et couleur, en utilisant le décor comme « fond de toile ». L’encre devient lumière, le papier devient photographie, la calligraphie devient chorégraphie.


Source : www.kaalam.free.fr/