Votre mot de passe vous sera envoyé.

Du 8 au 11 octobre 2010, la ville de Marrakech a accueilli Marrakech Art Fair, la première édition d’une foire internationale d’art moderne et d’art contemporain au Maroc.

Plateforme d’échanges entre marchands, artistes, collectionneurs et amateurs d’art, ce nouveau rendez-vous a d’ores et déjà séduit une sélection de galeries internationales qui se retrouvent au cœur de Marrakech, au Palace Es Saadi.

Marrakech Art Fair est en passe de devenir une rencontre d’exception, dans le paysage international des manifestations dédiées à l’art moderne et contemporain, en développant un concept basé à la fois sur le marché de l’art et sur la découverte culturelle. Pour cette édition 2010, elle a proposé ainsi un parcours culturel à travers la ville et deux grands espaces d’exposition :

D’une part, les stands des galeries investissent le Palace Es Saadi pour constituer un ensemble du meilleur niveau entre Orient et Occident. Parmi la trentaine de galeries participantes, une moitié vient du monde arabe, majoritairement d’Afrique du Nord.

On peut déjà citer les galeries Tindouf, Bloch et 127 à Marrakech, mais aussi les galeries Shart, Loft et Atelier 21 à Casablanca (Maroc), ou encore les galeries Violon Bleu (Sidi Bou Saïd) et El Marsa en Tunisie. La galerie Isabelle Van Den Eynde est également venue, de Dubaï (Emirats Arabes Unis) ainsi que la galerie Ward Art & Culture Center du Caire. L’autre moitié vient d’Europe. Installée à Paris, la galerie JGM présente Jean-François Fourtou, un artiste familier de Marrakech ; la galerie Hussenot expose Mounir Fatmi. Mais on retrouve aussi, entre autres, les galeries La Bank, Guy Pieters, Laurent Godin, ou encore la galerie Enrico Navarra.

Mounir Fatmi Mounir Fatmi Mahjoub Ben Bellah Mahjoub Ben Bellah Zakaria Ramhani Zakaria Ramhani Malik Nejmi Malik Nejmi Layla Essaydi Layla Essaydi

 

D’autre part, près d’une quinzaine de galeries ont présenté un projet thématique au sein du Ballroom à l’intérieur du Palace, sur l’histoire de l’art, de l’orientalisme à nos jours. Ainsi, la galerie Jean Brolly a proposé un face à face artistique entre Mahjoud Ben Bella et François Morellet. Les galeries Jérôme de Noirmont, Di Meo, Rive Gauche ou encore Venise Cadre, galerie historique de Casablanca, ont choisi elles aussi des œuvres exceptionnelles pour illustrer ce thème.


diptykTV Marrakech Art Fair
envoyé par diptyk. – Regardez plus de courts métrages.

Sources : http://www.marrakechartfair.com