Votre mot de passe vous sera envoyé.

Tabiat Pedestrian Bridge de Téhéran par Diba Tensile Architecture

Tabiat Bridge est le plus grand pont piéton construit jusqu’à présent en Iran. Situé au nord de Téhéran, il relie deux parcs publics et couvre Shahid Modarres, l’une des principales autoroutes de la ville. «Tabiat» signifie «Nature» en perse.

Le pont d’environ 270 mètres de long se compose d’un treillis à 3 dimensions. Construit sur deux niveaux, il repose sur trois colonnes en forme d’arbre qui supportent deux plates-formes. Ces dernières proposent différents points de vue depuis le 3ème niveau et sont toute reliées les unes aux autres par des escaliers ou rampes qui offrent des chemins variés. En générale, les ponts sont considérés comme des projets d’ingénierie, où le centre d’intérêt est avant tout la structure, ici l’approche est clairement architecturale, en plus d’être structurelle.

Le pont a été conçu suivant 5 fondements:

1- Au lieu de connecter un point à un autre dans les deux parcs, l’objectif était de relier plusieurs points à d’autres dans chacun des parcs. Sur son entrée ouest, le pont large de 60 mètres, donne naissance à un parc. Il n’y a pas de réelle limite entre les deux, ainsi, il est tout de suite plus difficile de reconnaître où commence le pont et où le parc se termine.

2-Tabiat Bridge est non seulement un chemin où l’on passe, mais aussi un endroit où l’on s’arrête. A l’étage inférieur, on peut trouver un « café-galerie » et un restaurant. Un mobilier urbain varié y est également proposé : des bancs, des aires de repos…, il offre ainsi la possibilité aux utilisateurs d’y rester un instant afin de profiter du paysage.

3- Les variations de largeurs et la légère inclinaison des planchers ralentissent le piéton, et lui donne ainsi l’occasion de flâner et de promener sont regard à travers les parcs, le paysage urbain ou encore les montagnes.

4- Puisque le site présentaient bon nombre d’arbre, on y a sélectionné les endroits les plus dépourvue en terme de végétation afin d’y placer les colonnes structurelle et de minimiser les différents impacts sur les arbres existant.

5- En plus d’assurer la stabilité du projet, la structure assez large, et l’armature tridimensionnelle qui nous offre un espace architecturale. On obtient ainsi un niveau inférieur couvert et utilisable en cas de forte pluies ou de journées très ensoleillées. Enfin, les jeux de hauteur et de largeur créent une forme dynamique à double courbe.

En résumé , la conception architecturale et structurelle du pont s’est effectuée entre 2009 et 2010. Un véritable travail d’équipe a été mené, grâce à l’étroite collaboration des équipes architecturales et structurelles. Les travaux de construction ont débuté à la fin 2010 et ont été achevé fin 2014, après quoi, le pont a été inauguré en Octobre 2014 comme le troisième symbole de Téhéran. Il est lauréat du prix Aga Khan d’Architecture 2016.

Lieu Téhéran, Iran Objet un pont piétonnier Architecte Diba Tensile Architecture  Année 2014