Votre mot de passe vous sera envoyé.


Younes Benqacem et Jean-Baptiste Lacoudre lauréats du concours pour l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès.

Organisé par UEMF, la compétition internationale en deux phases s’est déroulée après une sélection sur dossiers retenant 20 architectes internationaux de renom et parmi eux : Zaha Hadid (Grande-Bretagne), Richard Rogers (Grande Bretagne), Schmidt Hammer Lassen architectes (Danemark), RCR (Espagne), Architecture studio (France), Dominique Perrault architectes (France). Ce Campus sera le lieu où s’organisent la coopération et le partage scientifique entre les filières comme notamment l’environnement, l’énergie, le transport, l’histoire et les patrimoine/civilisations euro-méditerranéennes, l’organisation et l’implantation de ces nombreux éléments constitutifs du campus au sein d’un grand parc, accueillant et confortable, constitue notre ambition pour l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès, celle-ci devenant alors à la fois un lieu d’enseignement et d’étude, un lieu de recherche, un lieu de vie, et avant tout un lieu de partage, de rencontre et d’échange.

Lieu Fes, Maroc Programme Université internationale de 6000 étudiants, 105 salles , 7 amphithéâtres, Learning center, cafétéria, centre de conférence, bibliothèque universitaire, résidence universitaire Architectes Jean-Baptiste LACOUDRE Architectures / Paris / France – Younes BENQACEM Architecte mandataire / Rabat / Maroc – HQE LEED et consultant énergie INCET / Paris / France Paysage D’ICI LA Maitre d’ouvrage UEMF Budget 1.6MMDh Superficie 137 000 m2 Année 2014 Concours 1er prix

Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre Université Euro-Méditerranéenne de Fès – Younes Benqacem – Jean-Baptiste Lacoudre La morphologie du terrain a conduit à porter une attention particulière à la fonctionnalité du campus. Les bâtiments s’organisent en réseau ouvert selon une logique d’« interactions », de perméabilités et de parcours, permettant une organisation efficiente du Campus. La conception des bâtiments accompagne le processus commun à toute discipline intellectuelle en définissant des lieux dédiés aux deux temps du travail : le temps de la réflexion et de la recherche personnelle, du retrait et de l’introspection, dans des espaces évolutifs, enrichis par le temps de la rencontre, de la convivialité, de la confrontation, de l’émulation intellectuelle collective.

Le « cœur du site » est l’équipement qui attire vers lui, les flux et les programmes autour d’un généreux espace public, le parc. De cette centralité, deux axes principaux orientés selon les points cardinaux organisent la trame avec des ramifications latérales reliant le plus directement les différentes entités au « cœur de site », ainsi que les autres fonctions entre elles offrant un réseau ouvert selon une logique d’« interactions », de perméabilités et de parcours, permettant une organisation efficiente du Campus. Afin de préserver la tranquillité et le confort du campus, l’accès aux véhicules motorisés est strictement limité au pourtour du site, au long de la clôture extérieure. Seuls les piétons peuvent donc accéder aux jardins et au cœur de site, permettant de maintenir une atmosphère apaisante dans le parc de l’université.

L’eau revêt une importance majeure dans le jardin traditionnel marocain : symbole de vie au sein du climat sec qui prévaut sur la région, elle transforme les riads en oasis verdoyantes. Sa présence permet à la fois de favoriser la croissance des plantations (irrigation), d’apporter de la fraicheur pour les visiteurs (vasques et bassins), d’agrémenter l’atmosphère sonore des jardins (fontaines et jets d’eau) et de mettre en valeur l’architecture des bâtiments (miroirs d’eau). L’eau devient donc un élément structurant qui lie les espaces majeurs et guide ainsi le visiteur tout au long de son parcours.

La fluidité de déplacements piétons favorise les rencontres entre les étudiants. Dans ce sens, le positionnement du restaurant à l’Ouest, le foyer au Nord, l’administration au Sud, et les laboratoires de recherches à l’Est, contribue à alimenter les échanges tout au long du campus. En adéquation avec le programme « l’UEMF souhaite privilégier la pédagogie par l’expérience et considère que l’imbrication entre les TP et la recherche est un élément primordial. Il s’agit donc de proposer des proximités entre les espaces de TP et les espaces de recherche de manière à favoriser le contact des élèves avec le monde de la recherche », les interactions et les relations fonctionnelles fortes entres les salles de TP Génie et les laboratoires de recherche du « Pôle génie » nous ont incité à inventer un édifice fédérateur de ces deux programmes, efficient et attractif, avec des typologies évolutives.

Pour ce faire, une strate basse constituée d’un socle librement accessible à tous les étudiants, accueille les salles de TP Génie et la « Plateforme commune », alors qu’une strate haute organise les laboratoires de recherche du Pôle Génie. Les accès se font à partir de l’axe Nord-Sud en face du « cœur du site » par de larges porches donnant sur des patios. Les relations fonctionnelles entre les strates s’établiront par l’intermédiaire de noyaux verticaux badgés (ascenseurs-escaliers) dédiés à chaque laboratoire.

La forme fait alliance au contexte, la faille permet d’apercevoir, la technique s’efface devant la transparence et la lumière, l’atrium permet les rencontres informelles, autant de thèmes qui se développent pour chaque bâtiment.