dix-huit − 5 =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

19 − cinq =

                Le pont Mohammed VI à Rabat

Il s’agit là du plus grand pont à haubans d’Afrique. Premier du genre au Maroc, l’ouvrage a été réalisée par la société chinoise « China Railway Major Bridge Engineering Group », qui a participé à la construction du Pont Kigamboni en Tanzanie, long de 680 mètres .

Ce projet, dont le coût est estimé à 295 millions d’euros, est financé en partie par la Banque européenne d’investissement (BEI). Selon les autorités marocaines, quelque 20 000 véhicules pourront y circuler chaque jour. Ce projet a également nécessité la réalisation d’une multitude d’ouvrages d’arts, notamment 16 passages inférieurs, 14 passages supérieurs, 7 passages véhicules et deux passages réservés aux piétons. Le pont à haubans sur l’oued Bouregrag a été conçu en forme d’arche symbolisant les nouvelles portes des deux villes Rabat et Salé.

Les pylônes, hauts de 200 mètres, prennent naissance à 18 mètres sous terre. L’espace de circulation routier (tablier) est situé à 100 mètres de la surface de la terre et les pylônes circulaires culminent à 100 mètres de haut du tablier .

 

Lieu Rabat  Maroc  Programme Construction du pont Mohammed VI  Client Société nationale des autoroutes du Maroc  Année 2016

Ce chantier est une fourmilière où plusieurs nationalités se croisent : Francais, Allemands, Tunisiens,  Chinois …

La conception technologique du pont est basée sur des normes européennes. L’entreprise en charge de sa construction est chinoise, avec un encadrement marocain. Les haubans du pont sont livrés par l’entreprise française Freyssinet, leader mondial des câbles brevetés.

La plupart des matériaux comme le béton ou le feraillage passif ont été produits par des sociétés marocaines. Tout ce qui demandait une technologie particulière a été importé, comme les poutres métalliques de l’armature porteuse, qui ont été fabriquées en Chine.

Ce mégaprojet a pour ambition de décongestionner la circulation routière des villes voisines de Rabat et de Salé et deviendra un maillon essentiel pour rallier Agadir à Tanger sur un trajet 100% autoroutier.

source : www.media24.com