Votre mot de passe vous sera envoyé.


Bidabad House. Une maison, quatre espaces

L’emplacement de cette maison fait toute sa particularité : située dans un quartier ancien au cœur de la ville d’Esfahan, elle est entourée de maisons dont l’âge varie entre 40 et 300 ans. Autre caractéristique : Les servitudes de ce tissu traditionnel, qui exigent que la totalité de la surface au sol soit construite, soit 75 m² occupés. Ensuite, c’est la configuration de la maison qui tire tout son parti de la nature de ses propriétaires: une famille à faible revenu, comprenant des parents à la retraite, un fils de 30 ans et une fille de 35 ans (toujours célibataires), qui veulent encore vivre ensemble tout en ayant un espace propre à chacun d’eux, et donc le droit à une vie personnelle. A cela, la disposition des espaces découle en solution : le sous-sol et rez-de-chaussée pour les parents, âgés, le premier étage pour le fils, et le deuxième appartiendra à la fille. Trois entités indépendantes qui fonctionnent comme des maisons individuelles.


Cela donne l’idée de faire de l’escalier un lien à sens large, devenant ainsi un espace de partage qui sert également d’interface à l’extérieur : il agit en filtre thermique et acoustique, diminuant la déperdition d’énergie. Un procédé emprunté aux vielles maisons avoisinantes et leurs vestibules, que sont les « Dalan » Iranien, des halls d’accueil de forme longitudinale qui introduisent progressivement à l’intimité intérieure. Par ailleurs, les contraintes spatiales de départ ne permettant pas d’obtenir une cour ou des espaces verts proprement dits, il a fallu optimiser les espaces morts au dessus et en dessous de l’escalier en une sorte de préaux centraux, afin d’étendre la lumière et la vue du ciel à l’intérieur de la maison. Finalement, les façades ont été pensées de manière à créer une peau assurément moderne, mais surtout compatible avec l’aspect antique qui l’entoure, et en harmonie avec la façade générale de la rue. Le tout utilisant des matériaux simples dont le coût considère le budget modeste des commanditaires.

Lieu Esfahan, Iran Architect Logical Process in Architectural Design Photographie Ehsan Hosseini Budget 51000 Euro Année 2010

Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces Bidabad House. Une maison, quatre espacesBidabad House. Une maison, quatre espaces

Sources : www.worldarchitecturenews.com