Votre mot de passe vous sera envoyé.

Proposition pour l’Hôtel & RIPT à Taghazout par YDA et l’agence Traces

L’équipe multidisciplinaire constituée pour l’exécution du projet veut rompre avec l’approche traditionnelle en architecture et créer un précédent en matière de conception
d’un hôtel. Il nous est demandé dans ce concours de créer un centre de villégiature luxueux qui satisferait les individus cherchant à communier avec la nature. Le projet de construction d’un hotel et RIPT à Taghazout est avant tout singulier par sa situation privilégiée en bordure du littoral. L’océan à perte de vue implique une approche architecturale et urbaine sensible dans son implantation par le traitement des abords paysagers qui font la singularité du site et de sa diversité végétale.
Volumes purs, percées visuelles, considérations pour les caractéristiques environnementales, notre proposition constitue une approche intégrée et durable, en osmose avec son territoire. Taghazout étant avant tout une destination phare pour la découverte et la nature, cet aspect a constitué une part fondamentale de nos considérations projectuelles. Notre projet est ainsi propre à mettre en lumière une approche intégrée qualitative pour la création d’un complexe hôtelier et RIPT d’exception.

Lieu Taghazout, Maroc Programme Hotêl et RIPT Architecte YD Architecture Associés Traces Architectures Equipe Younes Diouri, Timothée Boitouzet, Jamila El Hemam, Saad Benkirane Budget 298 Mdh Année 2015 Concours Non Lauréat

L’hotel se détache dans la baie par la pureté de ses volumes. Il constitue une signature pour le front de mer, sobre et lumineuse. Son corps de bâti non-linéaire est fait de volumes interconnectés pour pouvoir créer des percées visuelles, facilitant l’intégration de l’équipement hôtelier au paysage. L’accès au lobby se fait par une cour plantée couronnée d’un voile en lin blanc marquant l’entrée. Métaphore au paysage de Taghazout creusé par le vent, les murs de la réception sont incurvés pour y intégrer le comptoir d’accueil, salons et espaces de repos. La vue est axée sur l’océan par une large ouverture en extrémité du volume. La réception est de même liée à un restaurant panoramique (restaurant à la carte) sur le toit du lobby par un escalier de prestige.
D’un point de vue fonctionnel, le rez-de-chaussée de l’hôtel a été conçu de manière à regrouper tous les programmes publics et activités commerciales de l’hôtel (conférences, évênements, SPA, réception, restaurant). Cette disposition permet une meilleure gestion des flux de circulations et logistiques, une gestion des usages facilitée, de même qu’une déambulation et orientation aisée pour le public dans le cadre des différentes activités commertciales de l’hôtel sans venir perturber le fonctionnement des chambres. Le rezde-chausée regroupe ainsi le lobby en son centre, le “centre de bien-être” (SPA, hammam, fitness, piscine intérieure) d’un côté, et le “business center” (salle de conférence, salle polyvalente) de l’autre. Les chambres sont quant à elles disposées aux étages supérieurs permettant d’optimiser la sécurité des accès, et de bénéficier de vues spectaculaires sur le golf et le littoral. Le R+1 notamment a été traité comme un belvédère sur l’océan tel une promenade paysagère surélevée, connectant les volumes des chambres. Ce belvédère permet de plus d’articuler les circulations vers les chambres avec la piscine ou le restaurant panoramique sans croiser de flux publics ni de flux logistiques. Ce type d’hôtel pourrait se rapprocher d’un éco-SPA, très populaires des destinations exotiques. Concernant nos choix économiques, ils se sont fondés sur une rationalité et faisabilité constructive (structure porteuse en grille, systématisation des circulations, gaines techniques optimisées). Les matériaux utilisés sont nobles et bon marché (pierre de Taza, pin silvestre) pour une facilité d’entretien et une architecture qualitative.

Source : www.yd-a.com