Votre mot de passe vous sera envoyé.


Iris – Une dynamo sur le littoral de Beyrouth

Ces impressionnantes structures cinétiques utilisent la puissance des vagues le long du rivage de Beyrouth pour générer de l’énergie. L’iris est une experimentation pour reconquérir de nouveau la mer pour les pêcheurs et les habitants du quartier de Ras Beirut. Par son architecture, elles matérialisent la condition de seuil entre la ville et la mer. Les vagues transforment la structure cinétique en énergie pour la communauté des pêcheurs. Ces structures, à trois pieds, ont été développées par Najjar et Najjar Architects. Les fondateurs de l’agence d’architecture Karim et Rames Najjar pensent que les structures aideraient les gens du pays à maintenir l’accès au public, en bord de mer, trop souvent tombés dans les mains du privé.
« depuis des siècles, la population locale d’Ain Mreisseh et Manara a vécu en accord avec leur environnement costal, mais au cours de la dernière décennie le rivage est devenu un terrain de jeu pour les complexes résidentiels à extrémité élevé qui visent à bénéficier au maximum en ayant des vues dégagées vers la mer. »

Lieu Beyrouth, Liban Architectes Najjar & Najjar Architects Photographies Ieva Saudargaitė Année 2014

Il n’y a pas très longtemps, la mer Méditerranée était non seulement un contexte pittoresque pour les maisons, les jardins et les plantations des pêcheurs, mais elle a également servi de source généreuse et naturelle de nourriture et moyen de subsistance. La majorité des bâtiments nouvellement érigés sont grands et massifs et négligent complètement leur environnement en tournant complétement le dos à la ville.

L’iris peuplerait la corniche et donnerait une impulsion nouvelle à un milieu urbain rigide. Elle offrirait des espaces d’intersection et de conciliation. Un semblant d’abris, une fenêtre ouverte vers la mer, un horizon contemplatif. L’appellation d’iris rappelle la forme des paupières. Celles-ci s’ouvrent et se plient avec le mouvement cyclique des vagues qui entraînent les balises pour faire cligner l’iris avec le rythme de la mer. Chacune des stations seraient reliées par une antenne à des palmes dans l’océan, propulsant un générateur électrique qui transmet par relais le courant aux maisons voisines. L’équipe a établi un modèle d’échelle de 1:5 et l’a examiné sur le littoral. Ceci a été employé pour créer les images réalistes illustrant le projet.

IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo IRIS – Ocean dynamo

Source : www.najjar-najjar.com