Votre mot de passe vous sera envoyé.

Des fresques sur les murs de Rabat. Une intervention artistique organisée par Nobulo-Art.

Du 23 au 30 mai, deux artistes de renommée internationale, le mexicain Dhear et l’espagnol El Niño de las pinturas se sont déplacés au Maroc afin d’intervenir sur les murs de différents établissements dans le centre de Rabat. En à peine quelques jours, les murs usés de la capitale se convertiront en toile pour ces artistes qui apporteront leur propre vision de la nature.

JARDINS est un projet artistique de nature sociale qui vise à transformer l’environnement à travers l’art et à améliorer le milieu de vie des habitants. Financé en grande partie par des dons privés, JARDINS sera ensuite étendu dans d’autres régions et villes à travers le monde.


Lieu Rabat, Bab el Had et rue Al Majazir – ex Abattoirs Artistes El Niño de las pinturas (Espagne), Dhear (Mexique) Photographies Younes Fizazi (Stratoscope), Maria El Glaoui. Programme Intervention artistique, fresques sur murs Date Du 23 au 30mai 2011

Suivez le fil rss du projet pour découvrir l’avancement des fresques en cliquant ici.

Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi)
Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: Younes Fizazi) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: Younes Fizazi)
Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat (ph: maria el glaoui) Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat (ph: maria el glaoui)
Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat
Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat Dhear & El Niño de las pinturas - Jardines-Jardins - Rabat Dhear & El Niño de las pinturas – Jardines-Jardins – Rabat

Philadelphie, Berlin, Londres, Paris ou encore Buenos Aires sont de ces villes internationales qui ont permis l’envol et la constitution d’un capital artistique urbain – vapeurs colorées, saisissantes et poétiques bienvenues dans un espace public qui s’en trouve renouvelé et revivifié.

En cette fin de mois de mai 2011, Rabat, à son tour, fait son entrée dans le monde des fresques urbaines de grande échelle en accueillant le projet JARDINS, co-organisé par bni.ma et Nobulo-Art and Culture Projects (organisation espagnole dédiée à la promotion de la culture et de l’art dans le monde). Selon ses concepteurs, « JARDINS est né avec l’intention d’amener l’art à la communauté et de fournir une beauté visuelle à ceux qui en ont le plus besoin. » A la fois inhabituel et interactif, ce projet fait donc preuve d’une lecture sensible de l’espace urbain, partagé, commun, et a pour ambition de faire revenir, par la peinture, la nature dans des lieux en souffrance et déqualifié.

Ainsi, depuis mardi dernier, deux jeunes artistes urbains talentueux ont installé chacun leur atelier face à deux de ces murs aveugles et gris que Rabat compte par centaines.

Dhear, artiste mexicain de 26 ans, est un autodidacte qui a acquis, en une dizaine d’années, une reconnaissance internationale pour ses grands tableaux où l’on assiste à des scènes imaginaires peuplées d’êtres expressifs et curieux ancrés dans une nature fantastique. Il a pour projet d’habiller le haut mur aveugle de la station-service Shell en face de Bab el Had et de la muraille almohade, carrefour historique du cœur de la ville.

A 34 ans, El Niño de las pinturas intervient depuis l’âge de 14 ans sur le milieu urbain. Cet artiste originaire de Grenade a pris place à l’orphelinat du quartier Akkari (près des anciens abattoirs), institution de près d’un siècle qui accueille aujourd’hui 250 enfants âgés de 5 à 20 ans. Entourés de ces derniers qui suivent sa progression avec assiduité, il peint à la bombe dans son style particulier où se mêlent visages, jungles, détails de jardin et, comme à son habitude, il a inscrit (en arabe ici) une citation, une pensée, appelant à prolonger la réflexion au-delà de l’aspect pictural. « La force de l’arbre réside dans ses racines mais l’arbre grandit vers le ciel. » sera son legs aux enfants qui l’ont déjà adopté.

Les deux artistes travaillent actuellement, et jusqu’à la fin de la semaine, à leurs œuvres respectives. Le projet JARDINS, après son passage à Rabat, a pour ambition de continuer son développement à travers les grandes villes mondiales. Pour le Maroc, cette heureuse initiative devrait faire des émules. Car il est aisé, devant de tels exemples, de reconnaître à l’art son apport essentiel dans l’aménagement qualitatif des grandes villes denses et impersonnelles ; et partant, sa participation directe au sentiment de bien-vivre, que les quartiers populaires sont en droit d’exiger.

Source : http://grdns.tumblr.com/