Votre mot de passe vous sera envoyé.

Un hôtel écologique dans le désert tunisien.

Après l’expérience de l’Hotel HI à Nice, la collaboration entre Matali Crasset et Patrick Elouarghi et Philippe Chapelet donne naissance à un nouveau concept d’éco-retraite: la Dar’Hi à Nefta.

Matali Crasset fait littéralement sortir du sable une petite citadelle dédiée au bien-être. A l’ombre d’un mur d’enceinte, elle a conçu un ensemble de maisons sur pilotis qui se dresse à la manière d’un village du bout du monde. L’ensemble architectural constitue une proposition forte en harmonie avec le site naturel et la vie locale. Dar Hi, aux couleurs ocre et sable, est un concept complet de soins corps et esprit qui se développe autour d’espaces privés et collectifs, d’une piscine, d’un restaurant et d’un centre de soins.


Lieu Nefta, Tunisie Architecte Matali Crasset Programme Hôtel écologique Architecte Collaborateur Mohamed Nasr Client Patrick Elouarghi, Philippe Chapelet Année 2010-2011

Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta)
Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta) Matali Crasset - Dar Hi (Nefta) Matali Crasset – Dar Hi (Nefta)

 

À première vue, Nefta, à 23 kilomètres de Tozeur, un village agricole paisible au pied d’une oasis dans le sud de la Tunisie, peut paraître comme un lieu improbable pour un hôtel haut de gamme de style contemporain au mobilier minimaliste. « L’idée était de collaborer avec les artisans locaux et de ne rien importer, y compris notre propre logique », explique l’architecte qui a travaillé en étroite collaboration avec un architecte local, Mohamed Nasr. Le bois utilisé est d’origine locale qu’on retrouve en facade des bâtiments, dans le mobilier jusqu’aux ustensiles de cuisine.

Sources : http://blog.matalicrasset.com/
Sources : www.matalicrasset.com